dimanche 18 mai 2014

Delirum tome 1 par Lauren Oliver


Couverture : Delirium, Tome 1




   Nom :  Delirium
  Auteur : Lauren Oliver  
 Genre : Dystopie, Science-Fiction, Jeunesse
 Editions : Hachette   
Parution : 2 février 2011 (G.F)   
 Pages : 475 (P.F)     
Prix :  7.90 euros (P.F)
 Nombre de tomes : 3 tome (série terminée)






Résumé :
Elle ignore qu'une rencontre va tout faire basculer. Imaginez qu'on vous prive de tout sentiments, que la liberté ne soit plus qu'un vieux souvenir dénué de sens... Jusqu'où iriez-vous pour conserver le droit d'aimer ?
Lena vit dans un monde où l'amour est considéré comme la pire des maladies. A dix-huit ans, tous les jeunes sont soumis au "protocole" et subsistent une opération du cerveau. Ainsi, il n'y a plus de risques qu'ils tombent amoureux ou se laissent guider par les sentiments. A quelques mois de son dix-huitième anniversaire, Lena se sent prête et même impatiente.

Mon avis :
Cela faisait un petit bout de temps que je voulais lire ce livre, j'en entendais beaucoup parler. Et puis un jour, je vais en librairie, je suis tombée dessus et l'ai acheté. Pour moi, ce n'est pas LE roman. Mais j'ai apprécié cette lecture. Certaines chronique que j'ai lu sur ce livre disaient que le roman était long au début. Je ne suis pas d'accord, enfin pas vraiment. Je trouve que c'est totalement normal qu'au début l'histoire soit peu entraînante, car il faut que l'auteur "explique" au lecteur où il se trouve, dans quel monde il se trouve. Et je n'ai pas trouvé ce passage long, bien au contraire je l'ai trouvé très intéressant ! 
Bon, passons aux personnages !
Lena. Elle va avoir dix-huit ans, dès la première page on comprend qu'elle a hâte de passer le fameux protocole. "Je n'aime pas savoir qu'à l'heure qu'il est la maladie coule dans mon sang. Parfois, je le jure, je la sens, elle me brûle les veines à la faon d'un liquide gâté, à la façon du lait tourné". Elle vit avec sa tante et son oncle qui est souvent absent. Pour évacuer, elle cours.
Elle va changer, beaucoup changer. Alors qu'avant l'idée même de croiser le regard de quelqu'un du sexe opposé lui donnait des frissons. Elle va dépasser le couvre feux, aller dans des fêtes interdites et surtout rencontrer l'amour et tomber amoureuse. 
Hana. Meilleur amie de Lena, on sait qu'elles sont amies depuis presque toujours. Mais on voit dès le début qu'elle cache quelque chose... Elle partage le plaisir de courir avec Lena. C'est elle qui va "l'initier" à toutes ces pratiques "illicites". J'ai beaucoup aimé ce personnage malgré qu'on ne la connaisse pas beaucoup.
Alex. Alors, là ! Le mystérieux Alex, je crois que comme beaucoup de personne j'ai adoré ce personnage !! La première image qu'on a de lui est plutôt très mystérieuse, d'ailleurs je crois qu'on a toujours pas de vraie explication. Le fameux garçon se tenant dans l'observatoire en riant, lors de l'invasion plutôt bizarre de vaches pendant que Léna passe son évaluation.
Je trouve qu'on en apprend pas assez sur lui mais je me contenterais de ça pour l'instant ^^
Bref re-passons à l'histoire. Il est vrai que je n'ai pas eu l'impression d'être vraiment dans l'histoire pendant la plupart du roman.  J'ai beaucoup aimé l'écriture de Lauren Oliver, plutôt fluide, facile à lire. C'est une histoire très belle qui nous fait comprendre à quel point l'amour est une belle chose. Lauren Oliver, dans ce livre m'as fait me poser plusieurs questions.
Je me suis demandée si, on ne vivrais pas mieux sans amour, on aurait pas tout les soucis  qu'on a lorsqu'on aime une personne. Mais au final j'en suis arrivée à un point : Même si l'amour peut faire mal, il fait la plupart du temps plus de bien. 
C'est la fin que j'ai vraiment adoré, rien que le dernier chapitre qui m'as fait changer d'avis, ce livre est superbe et le deuxième tome va vite devoir être lu !
Il ne surpasse pas les deux romans de John Green que j'ai lu mais il est quand même très beau.

"Je t'aime. Souviens-toi. Ils ne peuvent pas nous enlever ça."


"Si l'amour conduit à la foie, alors je veux perdre la raison.

Si l'amour est une maladie, alors je veux être contaminée.
Si l'amour est une vérité, alors je préfère une seule seconde de cette vie, qu'une éternité de mensonges."

P.S. J'ai créé ma page Facebook, voici le lien : Read-Forever N'hésitez pas à aimer ma page !!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez une trace de votre passage, ça fait toujours plaisir ! :)